Coup de coeur pour « Les châtiments d’Apophis ; Lille aux serpents »

De Patrice Dauthie et Maryse Cherruel (Ed. Riffle noir, 2012)

Maryse avait déjà écrit un polar : Vengeance au cœur de Lille ; cette fois ce roman policier est co-écrit avec son compagnon : deux styles qui s’accordent bien , des pensées qui se complètent.

140_____Apophis_petit_177Cela se passe de nos jours, dans la Métropole lilloise : un député est trouvé mort dans son bureau ; on croit à une crise cardiaque mais on découvre qu’il s’agit d’un crime et ce n’est que le premier d’une série d’attentats dont le mode opératoire est très surprenant. Le lecteur connaît le tueur dès le début ainsi que sa façon de faire : ses armes sont des serpents ! Mais on entre dans la psychologie très complexe du personnage : ses motivations, ses doutes, sa haine de la société, sa misanthropie…Seuls les salons littéraires lui plaisent et il en parle bien. C’est le commandant Emma Tellier qui dirige l’enquête (personnage récurrent qu’on avait laissée enceinte dans le premier roman) ; là aussi la psychologie du personnage est fouillée. Comme Emma, il est difficile à la lectrice que je suis de ne pas éprouver une certaine sympathie pour l’assassin, taiseux, autodidacte à la culture développée. Il s’intéresse à la philosophie pour essayer de comprendre le monde, il lit Kant, Nietzsche et finit par trouver Jollien plus accessible. Son côté taciturne et distant fait qu’il n’a pas de relation de travail dans l’entreprise où il a choisi un travail répétitif pour s’échapper par la pensée mais l’usine délocalise et il est licencié…ainsi naît son désir de vengeance.

Bien écrit, dense et maintient en haleine.

Annie-France Belaval

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s