Sous les pavés… l’ennui (2)

Anne-Marie Garat, dont la trilogie entamée avec Dans la main du diable avait assuré le succès (et quelques prix littéraires) il y a quelques années, remet le couvert avec Programme sensible, mais cette fois, le livre m’est littéralement tombé des mains. Ah certes, du style, il y en a, il y en a même trop. Trop de style tue le style, c’est bien connu, et tue par la même occasion l’intérêt du lecteur. Au bout de 50 pages (relues chacune au moins 3 fois), j’étais en un sens admirative mais toujours incapable de dire de quoi ce livre parlait. J’ai donc eu recours à la 4e de couverture : « Jason, devenu traducteur professionnel après avoir vécu plusieurs vies, entretient un secret et obsédant dialogue avec son ordinateur dont l’écran liquide semble receler de vivantes images de son passé refoulé dans une forêt nordique d’Estonie, vingt ans avant la chute du mur de Berlin. Et sur fond de divorce, de paternité difficile, de drame des sans-papiers, de rafle des camps « roms », de réchauffement climatique et de tragédie de Fukushima, il affronte cette rémanence qui revêt les couleurs d’un conte originel ». C’est sans doute intéressant, mais le lecteur, accablé sous les métaphores improbables et les figures de style de tout ordre, n’envisage même pas de pouvoir avaler les 400 pages restantes. Ecœuré, il va se coucher ou regarder un film idiot à la télé, histoire de se reposer les méninges. C’est le problème des auteurs dont on a trop loué la plume, ils « s’écoutent écrire ». Apparemment, ils trouvent l’oreille des éditeurs, mais celle du public, ça m’étonnerait.

Brigitte NIQUET

(à suivre)

Publicités

Une réflexion sur “Sous les pavés… l’ennui (2)

  1. Ah, s’écouter écrire, c’est quelque chose que je connais avec d’autres auteurs très côtés et cela me hérisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s