Le livre dans le livre : « Les poètes morts n’écrivent pas de romans policiers »

Les poètes morts n’écrivent pas de romans policiers, de Björn Larsson

41ZvYGC2u7L._Résumé : Jan Nilsson est un poète célèbre mais dont les livres se vendent mal. Lassé, son éditeur, Karl Petersen, lui met le marché en mains : ou il écrit un roman policier destiné d’avance à être un best-seller qui renflouera les caisses de l’éditeur, ou c’en est terminé pour lui de l’édition de ses poèmes. Après bien des tergiversations liées à la crainte de trahir son art, Jan Nilsson se résigne. Il écrit les 3/4 du livre, lequel est aussitôt pré-vendu dans toute l’Europe, et donne rendez-vous à son éditeur sur la péniche où il vit pour lui livrer les 50 dernières pages et signer son contrat définitif. Mais quand Petersen arrive, il découvre Nilsson pendu. Il croit d’abord à un suicide, mais il s’avère rapidement que c’est un meurtre maladroitement maquillé. Qui a tué Jan Nilsson ? L’un de ses proches ou quelqu’un que le contenu du livre à paraître (une violente diatribe contre les gros bonnets de la finance internationale) dérangeait ? Et que va-t-il advenir du livre non terminé ?

Il s’agit donc d’un vrai roman policier qui se lit comme tel, avec un suspense fort bien mené, mais atypique en ce sens qu’il accorde beaucoup de place à une réflexion sur ce qu’est la littérature et à une satire sans pitié du milieu de l’édition, entièrement dévoué au culte du sacro-saint best-seller. Il faut ajouter que l’inspecteur qui mène l’enquête est lui-même poète à ses heures, et ne désespère pas d’attirer l’attention de l’éditeur Petersen…

Tout cela donne un livre original, très agréable à lire même si ce n’est pas le chef-d’oeuvre du siècle.

Je lui mettrais 2**.

Brigitte Niquet

Pour écouter l’émission de France Culture consacrée notamment à ce livre (57 min.) : cliquez ici

2 réflexions sur “Le livre dans le livre : « Les poètes morts n’écrivent pas de romans policiers »

  1. Ah, pour moi c’est le contraire. J’aime beaucoup les policiers et ça m’intéresse plutôt de voir comment sont mêlés le genre et le sujet de l’écriture et de l’édition.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s