« Un bon fils »

Un bon fils, de Pascal Bruckner, Grasset.

Par Brigitte Niquet

9782246800286-X_0On a d’un côté le père, mari pervers et violent, tyran domestique, raciste, antisémite et même sympathisant nazi, dont l’enfant prie Dieu chaque soir de provoquer la mort. En face de lui, la mère, victime consentante, trompée, battue, humiliée, ridiculisée, dont la seule vengeance est de mourir au bout de cinquante ans de tourments, laissant son tortionnaire décontenancé d’avoir perdu son punching-ball. Et au milieu, Pascal enfant qui se ronge de questions – « J’ai voulu défendre ma mère, mais l’ai-je assez défendue ? » -, Pascal jeune homme garrotté par les remords – « N’aurais-je pas dû tabasser mon père comme il le méritait, lui ficher une raclée mémorable ? » -, Pascal adulte dont on peut penser qu’il va enfin faire table rase du passé et abandonner son géniteur à son triste sort…

Eh bien non. Après un temps d’éloignement qui lui permet de devenir le romancier et essayiste que l’on sait, sa mère meurt, il hérite du bébé monstrueux – « La méchanceté conserve, indubitablement. » – et, sans trop savoir pourquoi (il y aurait beaucoup à dire sur ce « pourquoi? », commun à tant d’enfants maltraités), va l’accompagner pas à pas jusqu’à la fin de sa très longue vie, avec au moins cette certitude : « Mon père m’a permis de penser mieux en pensant contre lui. Je suis sa défaite : c’est le plus beau cadeau qu’il m’ait fait. » On pense à Hervé Bazin et à Folcoche : « Merci, ma mère ! Je suis celui qui marche, une vipère au poing. » C’est une belle victoire, mais elle est cher payée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s