Coup de coeur pour « Les derniers jours d’un homme »

Par Annie-France Belaval

Les derniers jours d’un homme, de Pascal Dessaint, chez Rivages/noir, 2013.

les derniers jours d'un homme.indd

Genre : policier. Prix : 8,15 euros.

Clément et sa fille Judith nous parlent de la déchéance d’une ville sidérurgique du nord de la France : pollution, saturnisme et autres maladies ; chômage… désespoir.

Judith écrit 15 ans après la mort de son père Clément : elle veut savoir pourquoi et comment il est mort. Après la mort de sa femme, Clément avait confié sa petite Judith à son frère handicapé, chaleureux mais alcoolique et taiseux.

Emouvant ; les personnages ont une belle densité psychologique ; et la triste réalité des dégâts dus à l’usine – pourtant défendue mordicus par ses ouvriers – est bien rendue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s