« L’illusion délirante d’être aimé »

Par Annie-France Belaval

L’illusion délirante d’être aimé de Florence Noiville, août 2015 chez Stock.

indexC’est une sorte de thriller psychologique dont on ne sort pas indemne ; l’héroïne Laura est journaliste, animatrice d’une émission culturelle à la télé. Elle va vivre un cauchemar : une ancienne amie qu’elle fait embaucher à la télé souffre, on le saura très vite, d’un syndrome de Clérambault : c’est l’illusion délirante d’être aimé. C. va devenir Laura : elle s’habille comme elle, essaie de lui piquer son émission… Mais elle prétend savoir que Laura l’aime. Elle donne l’impression d’être normale et c’est Laura qui est regardée de travers… Cette dernière ne voit de solution que dans la fuite. On a parfois l’impression que c’est Laura qui est folle, elle se pose d’ailleurs la question.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s