Coup de coeur pour « Le mariage de plaisir »

Par Annie-France Belaval

Le mariage de plaisir, de Tahar Ben Jelloun, Gallimard, 2016

product_9782070178230_195x320Un « mariage de plaisir » il paraît que c’est permis par l’islam : quand un homme quitte son foyer pour un long séjour, il peut contracter un mariage « CDD » pour éviter les prostituées…

C’est ainsi qu’Amir quitte régulièrement sa ville de Fès où il a femme et enfants, pour le Sénégal où il épouse Nabou, belle peule sénégalaise à chaque voyage. Il en tombe amoureux et décide de l’emmener à Fès comme seconde épouse. L’accueil sera très dur par l’épouse blanche et ses enfants, sauf le dernier, probablement trisomique, très affectueux et très intuitif ; mais il sera très rude aussi par les marocains très racistes. Nabou souffrira en silence ; elle va mettre au monde des jumeaux qui, chose rare, seront non métis mais l’un blanc et l’autre noir : Houcine et Hassam. Houcine s’intégrera facilement,contrairement à Hassam qui sera victime de sa couleur de peau.

Ecriture simple, limpide ; construction chronologique pour évoquer le racisme et la bêtise humaine.

Un vrai coup de cœur.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s