« Laëtitia ou la fin des hommes », prix Médicis 2016

129120_couverture_hres_0Le Médicis Roman est attribué à Ivan Jablonka pour Laëtitia ou la fin des hommes (Seuil). L’auteur est historien et ce livre-enquête (qui n’est pas un roman mais, voilà, le jury du Médicis a fait ce choix) porte sur un fait divers réel : la mort violente de Laëtitia Perrais. Vous vous souviendrez peut-être que Nicolas Sarkozy, alors président, avait poussé une gueulante qui avait jeté des centaines de magistrats dans la rue…

Pour en savoir plus sur le livre, lire par exemple cet article.

Le prix Médicis a été créé en 1958 pour encourager la modernité en littérature et susciter le débat. On est encore tout à fait dans le cible cette année…

Commentaire de François Lechat :

« Pour la petite histoire, Ivan Jablonka a publié en 2004, au Seuil, une socio-biographie de Genet intitulée Les vérités inavouables de Jean Genet. Livre utile, courageux et bien documenté, mais qui passait à côté de son sujet par manque d’empathie à l’égard de Genet et par envie de réfuter Sartre qui, lui, connaissait Genet de première main. On ne peut que se réjouir de voir Jablonka couronné du prix Médicis du roman : il a dû réussir avec Laëtitia ce qu’il n’avait pas vraiment réussi avec Genet. »

Cathcaf


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s