« Repose-toi sur moi », prix Interallié 2016

Comme le Renaudot, ce prix est né de l’impatience de journalistes qui attendaient qu’un prix prestigieux soit attribué, le Fémina (le Goncourt pour le Renaudot). Mais malgré cet aspect sympathique, la polémique a plusieurs fois fait rage car la maison Grasset a été anormalement récompensée par l’Interallié (Gallimard venant en seconde position). Qu’en est-il cette année ?

9782081306639_cmLe lauréat 2016 est Serge Joncour pour Repose-toi sur moi, chez Flammarion.

Le script de ce roman paraît terriblement simple : une jeune femme, styliste bobo, rencontre un grand baraqué, ex-agriculteur reconverti en recouvreur de dettes. Tout les oppose mais ils vont apprendre à se connaître… Ceux qui l’ont aimé s’enchantent de la magie du récit et de la beauté du style – à vous de juger (faites-nous un retour en postant un commentaire à cet article ?)

Pour en savoir un peu plus, cette critique de Télérama.

Cathcaf


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s