« La gouvernante suédoise »

Par Agnès Huynh

La gouvernante suédoise, de Marie Sizun (Arlea, 2016)

arton1010-223f1Un secret de famille que personne ne veut évoquer, deux générations plus tard.

Livia, gouvernante embauchée au sein de la maison deviendra plus qu’une simple gouvernante pour tout le monde : à la fois mère, amie, amante…

Les relations entre l’épouse et la gouvernante sont détricotées avec une belle retenue, sans jamais sombrer dans le mélo bon marché. Avec quelle émotion l’absence de sentiments de Livia contraste avec les excès de l’épouse, dont on ne sait si elle a compris le rôle exact de cette gouvernante.

Roman subtil et mené avec habilité, l’auteur évoque le thème de l’étranger et de l’exil. Une langue claire emporte le lecteur de Stockholm à Meudon au fil de chapitres courts avec des descriptions précises.

Une bien belle histoire. Très intimiste.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s