« The ghost writer, l’homme de l’ombre »

Par Catherine Chahnazarian

Robert Harris, The Ghost Writer, l’homme de l’ombre, Pocket, 2011.

Mon frère m’avait tendu le roman qu’il venait de finir : « Ça , c’est bien, avait-il dit, c’est vraiment bien. Et j’en ai lu un autre du même auteur qui est encore mieux. Je n’aurais jamais cru que le sujet m’aurait intéressé mais une fois que j’ai commencé à le lire, je n’ai pas pu le lâcher. » Il parlait de Conclave, qui n’est pas encore sorti en français, et venait de finir The Ghost Writer, L’homme de l’ombre.

9782266183536J’ai donc commencé The Ghost Writer puisqu’il me l’avait tendu et je ne l’ai pas regretté. C’est l’histoire d’un « nègre », un écrivain de l’ombre qui rédige pour elles les mémoires de personnalités célèbres. Son agent lui confie une nouvelle mission : il s’agit des mémoires d’un ancien Premier Ministre anglais qui vient de perdre son nègre habituel, mort noyé quelque part aux Etats-Unis…

C’est prenant, subtil juste comme il faut, bien fichu ; une de ces histoires desquelles l’auteur s’efface pour vous plonger dans l’aventure, tout simplement ; parce que le style est fluide et que tout s’enchaîne chronologiquement. Ce bon vieux truc du récit chronologique ! Et comme ce n’est pas que le récit d’une aventure mais aussi la manière dont le héros la vit, lire jusqu’au bout réserve encore du suspense même si l’on peut comprendre une certaine clé de l’énigme un peu avant la fin.

Une excellente lecture de détente ! Alors j’attends Conclave avec impatience. Et en attendant, j’entame Fatherland avec appétit.

Robert Harris est donc un auteur de thrillers historiques. Trois autres de ses romans sont parus en français aux Ed. Pocket : Conspirata (2016) Imperium (2008) et Pompei (2006). Tous sont traduits par Natalie Zimmermann.

Pour en savoir plus sur l’auteur : sa bio chez Pocket ou son site officiel si vous lisez l’anglais. Robert Harris a déjà publié douze romans.


Publicités

2 réflexions sur “« The ghost writer, l’homme de l’ombre »

  1. Il faut préciser que The Ghost Writer a été l’objet d’une remarquable adaptation cinématographique par Roman Polanski en 2010. Un film vénéneux à souhait, comme tous ceux du maître, mais peut-être à éviter si vous avez lu le livre. Quoique…

  2. Tout ce qui tourne autour des nègres ou ghost writer m’intéresse et j’aimerais en savoir plus pour ce qu’il en est en France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s