« Passeport à l’iranienne »

Par Agnès Huynh

Passeport à l’iranienne, de Nahal Tajadod, chez Jean-Claude Lattès (2007), disponible en Livre de Poche (2009)

Profitant d’un séjour à Téhéran, Nahal Tajadod souhaite renouveler son passeport iranien. Et ce qui devrait être une simple formalité, du moins sous nos latitudes, relève d’une véritable prouesse qui demande à la fois énergie et persévérance. 9782253123835-001-tAutant dire que l’auteur n’est pas au bout de ses surprises. Dans cette quête au passeport, l’auteur fait découvrir au lecteur l’administration iranienne, deux photographes spécialisés dans la photo « islamiste » qui touchent à tout, un médecin « douteux » qui semble jouir des faveurs du régime, une jeune iranienne appartenant à la « jet set » locale, un réparateur de télévision qui installe des paraboles interdites par le régime, les domestiques à l’affût des moindres opportunités…

C’est pour le lecteur l’occasion de croiser tout une série de portraits cocasses et de personnages hauts en couleurs qui ont mis au point des astuces et autres magouilles pour vivre ou parfois simplement survivre.

Ce petit roman sans aucune prétention est plutôt bien mené, avec un style clair et enlevé. Un bon moment de lecture avec détente assurée.

Passeport à l’iranienne est le premier roman de cette jeune diplômée en Chinois des Langues orientales. Suivront Debout sur la terre et Elle joue


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s