Marguerite

Cette rentrée littéraire nous convie à une forme de lecture inhabituelle. Une Chanson douce, Celui qu’on adorait et maintenant Marguerite: ils commencent par la fin! Pas de suspense donc mais une analyse psychologique fine de la façon dont on est arrivé là.

livre

Le livre couvre la période de 1939 à 1945. Marguerite a épousé Pierre mais ils n’auront qu’un mois de bonheur car le jeune homme est mobilisé. Ils ne se reverront qu’une fois grâce à une fausse permission: Marguerite passera Noël 39 avec son mari. Ils s’écriront mais Pierre s’exprime peu, bientôt prisonnier, il n’enverra plus que des cartes postales censurées. La jeune femme vit d’abord sur les souvenirs de son amour; elle est dans l’attente.

Peu à peu, elle apprendra à faire ce qui était considéré comme travail d’homme: bêcher, jardiner, couper du bois, s’occuper des poules et des lapins. Mais la postière lui propose de faire le ménage; Raymonde va insuffler des idées nouvelles de liberté et d’autonomie mais elle sera arrêtée comme résistante… Ce sera l’usine pour Marguerite; elle se lie peu. Elle va prendre un petit gitan sous sa protection; celui-ci va lui faire connaître un allemand comme il y en a eu beaucoup : faisant la guerre contre son gré, contre le nazisme. Bref Frantz est un être humain. Il mettra du temps à apprivoiser Marguerite qui durant  cinq ans va se métamorphoser: elle va découvrir l’indépendance, l’obstination. De la chrysalide va naître un papillon.

livre

Je ne vais ni dévoiler le début ni la fin mais on se met volontiers dans la peau de Marguerite, on épouse son cheminement. On l’aime. Peu de personnages antipathiques dans ce roman: des hommes qui cherchent à profiter de la solitude de jeunes femmes sinon des êtres sympathiques, comme Raymonde la courageuse postière, la vieille voisine parfois encombrante, Pierre le mari discret, amoureux mais un peu taiseux, André l’adorable petit gitan et Frantz l’ennemi au grand coeur.

Un agréable moment de lecture, un premier roman prometteur.

♦  Annie-france  ♦


 

 

 

Marguerite, Jacky Durand
Editions Carnets Nord
240 pages
17€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s